Dernière mise à jour le : 16 novembre 2020 par Rénovation et travaux

Les bardages composites sont fabriqués avec des matériaux hétérogènes constitués de plusieurs éléments. On trouve des bardages composites bois, des bardages composites ciment et des bardages composites stratifiés. Mais outre son prix, un bardage composite a également d’autres atouts. Le point.

Vos devis gratuits pour vos travaux de bardage

Quels sont les avantages du bardage composite ?

Le bardage composite est notamment apprécié pour sa légèreté, sa grande tenue et sa résistance.

Un bardage léger, facile à manipuler

L’un des atouts majeurs du bardage composite est sa légèreté. En effet, les matériaux composites sont essentiellement composés de résine polyester, dont la masse volumique est en moyenne de 1,2 g/cm3. Par rapport au bardage en bois, le bardage composite est un vrai poids plume. Cette légèreté se sent notamment lors de la manutention et de la manipulation du bardage.

Un bardage insensible aux variations climatiques

Un matériau composite est un matériau inerte. Le bardage composite ne craint ni les variations de température, ni l’exposition permanente, ni l’humidité constante. Toutes ces qualités font du bardage composite le revêtement extérieur idéal.

Un bardage entièrement protégé contre les insectes

Le bardage composite résiste également aux attaques d’insectes ou champignons lignivores. Il n’exige aucun entretien particulier, contrairement aux autres types de bardage. Le bardage composite offre une excellente protection et vous permet en même temps d’économiser sur la durée.

Bémol : le petit bémol pouvant être reproché au bardage composite est son énergie grise qui, comme tout produit issu de l’industrie pétrochimique, est relativement importante.

Quels sont les matériaux composites utilisés pour la fabrication de bardage ?

Il existe trois types de bardage composite : le bardage composite bois, le bardage composite ciment et le bardage composite stratifié.

Le bardage composite bois

Le bois composite associe de la fibre végétale et de la résine polyester. Il en découle une matière semi-naturelle et semi-synthétique. Les résines essentiellement utilisées sont le PVC et le polyéthylène. Si le PVC est celui qui confère la meilleure résistance mécanique, le polyéthylène, lui, est connu pour ses propriétés hautement isolantes.

Prix du bardage composite bois : présenté sous forme de lame ou en panneau, le bardage bois coûte entre 50 et 90 € du m2.

Le bardage composite ciment

Le ciment composite est un béton renforcé par des fibres de verre, d’où l’appellation de fibrociment. Pour réduire sa porosité, le fibrociment est enrobé d’une couche de polymère acrylique. Le bardage ciment composite imite n’importe quel matériau : du bois, du béton, de la pierre, etc. Le bardage ciment composite élargit ainsi les finitions disponibles.

Prix du bardage ciment composite : à partir de 40 € du m2.

Le bardage composite stratifié

Le stratifié est la superposition de plusieurs papiers kraft protégés par une couche de résine. Utilisé pour confectionner des parquets, le stratifié sert également à fabriquer des bardages extérieurs. Toutefois, ce type de bardage composite affiche une résistance moins élevée que les autres types de bardage que vous pouvez notamment découvrir en cliquant sur ce lien. La plupart du temps, le bardage composite stratifié est surtout utilisé en sous bardage et recouvert d’un parement extérieur.

Prix du bardage composite stratifié : en moyenne de 40 € du m2.

Demandez plusieurs devis gratuits pour vos travaux de façade

Comment poser un bardage composite ?

Il n’est pas envisageable de fixer directement le bardage contre le mur extérieur. En effet, il faut toujours prévoir une lame d’air d’au moins 1 cm entre le mur et le bardage pour assurer une ventilation optimale. Vous avez également la possibilité d’installer une couche d’isolant entre le bardage et le mur extérieur.

Pose de bardage composite sur tasseaux

Les tasseaux sont des pièces de bois de section carrée ou rectangulaire utilisés comme support mural. Les tasseaux fixés au mur constituent l’ossature du bardage composite. Leur épaisseur est comprise entre 20 et 27 cm. Ils peuvent être disposés verticalement ou horizontalement.

  • Tasseaux verticaux : pour une pose de bardage composite horizontal ou oblique,
  • Tasseaux horizontaux : pour une pose de bardage composite vertical ou oblique.

Pour garantir la meilleure tenue et la meilleure ventilation, des tasseaux verticaux peuvent être posés sur des tasseaux horizontaux ou inversement. Les lames du bardage sont fixées sur la seconde ossature.

Prix de pose de bardage sur tasseaux : de 30 à 60 € du m2.

Pose de bardage composite avec isolant

Vous pouvez également profiter de la pose du bardage pour améliorer l’isolation de votre façade. Une couche d’isolant est plaquée contre le mur avant d’être recouvert par le bardage composite. La pose s’avère ici plus complexe et implique plusieurs étapes :

  • La fixation des équerres métalliques : les équerres vont à la fois retenir l’isolant et les chevrons.
  • L’insertion de l’isolant : les isolants sont fixés à l’aide d’attaches en rosace ou en rondelle.
  • La fixation des chevrons sur les équerres : les chevrons sont des pièces de bois constituant l’ancrage principal du revêtement extérieur.
  • La mise en place du film pare-pluie : cet écran est destiné à protéger l’isolant de l’humidité.
  • L’installation des tasseaux : les tasseaux sont fixés sur les chevrons afin d’assurer une bonne ventilation entre l’isolant et le bardage.
  • La pose du bardage : les lames sont vissées sur les tasseaux.

Prix de pose de bardage composite avec isolant : de 40 à 80 € du m2.

Quelles aides pour la pose d’un bardage composite ?

Les travaux de rénovation de façade n’ouvrent droit à des aides que s’ils permettent d’améliorer les performances énergétiques et thermiques de la maison. Si vous optez pour la pose d’un bardage composite avec un renfort d’isolation, vous pourrez notamment prétendre :

  • Aux aides de l’ANAH si vous remplissez les conditions relatives au revenu. Ce sont uniquement les personnes et foyers à revenu modéré qui bénéficient des aides de l’agence de l’habitat.
  • Au crédit d’impôt CITE de 30 %,
  • Au TVA au taux réduit de 5,5 %.

L’ensemble de ces dispositifs peuvent couvrir entre 30 et 80 % du total des travaux, à condition toutefois de confier la main d’œuvre à un artisan certifié RGE.