Extension de maison en bois : tout ce que vous devez savoir

Combien débourser pour une extension de maison en bois ?

Il existe différentes possibilités pour agrandir une maison, la plus rapide et moins onéreuse étant l’extension en bois. Toutefois, de nombreuses interrogations subsistent encore, notamment sur la durabilité d’une telle extension. Afin de mieux vous éclairer, voici tout ce que vous devez savoir sur l’extension de maison en bois.

100 % gratuit : devis d’extension de maison

Extension en bois : quelles sont les autorisations nécessaires ?

Qu’il s’agisse d’extension en béton, en brique ou en bois, les travaux sont toujours soumis à une autorisation. Vous devrez, soit déposer une déclaration préalable de travaux, soit obtenir un permis de construire.

Extension en bois soumise à une déclaration préalable

Toute construction dont l’emprise au sol est inférieure à 20 m2 doit, en principe, faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de la mairie. Pour les communes dotées d’un plan local d’urbanisme, ce seuil est fixé à 40 m2. Pour les constructions de moins de 5 m2, aucune autorisation n’est exigée. Le dossier comprend 8 documents, essentiellement des documents graphiques permettant de localiser et de déterminer les caractéristiques de la maison. De manière générale, la mairie répond au bout de 1 mois.

Remarque : sans réponse de la mairie au bout de 1 mois, l’autorisation peut être considérée comme tacite. Il est tout de même préférable de relancer la mairie pour avoir confirmation.

Extension en bois exigeant un permis de construire

Par déduction, toute construction dont la surface dépasse 20 m2 doit impérativement faire l’objet d’une demande de permis de construire. Pour les communes avec un PLU, le seuil est de 40 m2. Toutefois, lorsque la surface totale de la maison dépasse 150 m2, un permis de construire est toujours nécessaire, peu importe la surface de l’extension.

Remarque : les autorisations sont les mêmes, qu’il s’agisse d’extension latérale ou de surélévation de maison.

Recevez gratuitement des devis d’extension de maison

Extension en bois : quel type de bois utiliser ?

Outre l’essence du bois, la classe de ce dernier doit également faire l’objet d’une attention particulière. Ces deux critères conditionnent l’aspect, la solidité et la durabilité d’une extension en bois.

Les essences de bois utilisées pour une extension

Plusieurs essences peuvent être utilisées pour réaliser une extension en bois, avec chacune leurs caractéristiques et leurs atouts :

  • L’épicéa : c’est l’essence la plus couramment utilisée pour les constructions en bois. Ce choix se justifie par sa grande résistance, résistance mécanique, mais surtout résistance à l’humidité. De plus, l’épicéa est le moins cher des essences.
  • Le douglas : de la même famille des bois résineux, le douglas a l’avantage d’être imputrescible. Toutefois, son prix est un peu plus élevé.
  • Le mélèze : ce bois a une résistance particulière au froid. Il est notamment recommandé dans les régions exposées au gel.
  • Le chêne : bois dur, c’est l’essence la plus résistante et la plus durable. Son prix est cependant deux fois plus élevé que celui des bois résineux.

La classe des bois pour une extension

Deux types de classements doivent être considérés, le classement mécanique et le classement de durabilité :

  • Classement mécanique : cet indice détermine la capacité du bois à supporter la pression et les charges. Plus l’indice est élevé, plus résistant est le bois. Cet indice permet également de déterminer l’utilisation du bois, en ossature, en bardage. L’épicéa affiche par exemple une classe C30. Le douglas est de classe C24. Le chêne est, quant à lui, le plus résistant, avec une classe D34.
  • Classement de durabilité : il mesure le risque lié à l’emploi du bois. Un bois classe 2 nécessite une protection contre l’humidité alors qu’un bois classe 3 ou 4 peut être directement exposé et au contact avec le sol.

Durée de vie : en fonction du type de bois et des qualités de ce dernier, une extension en bois a une durée de vie comprise entre 80 et 150 ans.

Exigez plusieurs devis gratuits d’extension de maison

Extension en bois : à qui faire appel ?

Les constructions en bois sont spécifiques et nécessitent un savoir-faire particulier. Pour créer une extension en bois, faites appel à un spécialiste bois.

Le charpentier pour construire une extension en bois sur-mesure

Le charpentier est le professionnel du bois par excellence. C’est l’artisan idéal pour réaliser toutes les constructions en bois, notamment les extensions. Réalisation du plan, choix du bois, découpe, assemblage et montage, le charpentier est capable de réaliser une extension en bois de A à Z.

Tarif charpentier : comptez entre 40 et 60 € de l’heure pour le tarif d’un charpentier. Les fournitures sont à votre charge.

Les entreprises d’extensions en bois kit

Vous pouvez également vous tourner vers des entreprises spécialisées dans les extensions en kit. Toutes les pièces sont découpées et usinées en atelier avant d’être livrées sur le chantier. Il ne reste plus qu’à assembler toutes les pièces. Livrée avec un manuel d’assemblage, vous pouvez construire vous-même votre extension. Avec des formes et des dimensions standardisées, les extensions en bois kit affichent des tarifs très compétitifs.

Délai de livraison : en fonction de la disponibilité des stocks, une extension en bois kit peut être livrée entre 2 jours et 3 mois. L’assemblage, quant à lui, prend entre 5 et 15 jours.

En fonction de la technique de construction et des travaux induits, le prix d’une extension en bois s’évalue entre 500 et 1 500 € du m2. Ce tarif correspond aux gros œuvres et aux seconds œuvres. Il comprend à la fois les fournitures ainsi que la main d’œuvre. Sinon, n’hésitez pas à comparer le prix de toutes les extensions de maison, tous matériaux confondus.