Détecteur monoxyde de carbone : utilité et prix

Détecteur monoxyde de carbone : utilité et prix
Noter cet article

monoxyde

Installation d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Le monoxyde de carbone CO, à ne pas confondre avec le CO2, est un gaz particulièrement nocif qui fait environ 3000 victimes par an en France. Le danger principal avec le CO est qu’en plus d’être incolore, il est aussi inodore. Plus de 60% de l’intoxication mortelle au CO intervient d’ailleurs pendant le sommeil. C’est pourquoi, il est fortement conseillé d’installer chez vous un détecteur de monoxyde de carbone afin d’éviter le pire. Faisons le point sur cet équipement et sa pose?

Le point sur le monoxyde de carbone

Sans entrer dans les détails techniques et chimiques complexes, rappelons que toute combustion de matière organique produit un gaz résiduel. Si la combustion est totale, la combustion dégage du CO2, peu nocif pour l’homme.

Par contre, lorsque la combustion est incomplète, elle dégage du monoxyde de carbone, très dangereux pour l’homme et tout autre mammifère.

Il existe une forte probabilité de formation de CO si vous utilisez un appareil de chauffage à combustion tel qu’un poêle de masse, un chauffage au gaz, une chaudière au fioul domestique. L’utilisation d’une cuisinière fonctionnant avec ces mêmes matières peut également dégager du CO.

Attention : contrairement aux idées reçues, les appareils de chauffage électrique peuvent également produire du monoxyde de carbone lorsqu’ils sont défectueux.

Le fonctionnement du détecteur de monoxyde de carbone

Le détecteur de monoxyde est souvent confondu avec le détecteur de fumée. Ce sont en réalité deux appareils totalement différents, avec des fonctions tout aussi différentes. Pourtant, malgré les dégâts provoqués par le monoxyde de carbone, l’installation d’un détecteur de monoxyde n’est toujours pas obligatoire en France.

Principe du détecteur de monoxyde de carbone

Le détecteur de CO est présenté sous forme d’un petit boitier à fixer au plafond ou au mur. Il dispose d’un petit voyant lumineux, témoin de son fonctionnement et du niveau des piles. Il est équipé d’un circuit électronique et d’un capteur qui analyse la qualité de l’air ambiant. Lorsque le taux de CO présent dans l’air d’une pièce ou de la maison dépasse le seuil tolérable, l’alarme se déclenche pour vous prévenir du danger.

Le seuil tolérable pour une personne normale est de 10 mg/m3ou 9pmm (part par million) pour une exposition de 8 heures et de 100 mg/m3ou 90ppm pour une durée de 15 min :

  • À 200ppm, le sujet commence à ressentir les premiers signes de maux de tête et de nausée.
  • À 800ppm, il perd connaissance au bout de 45min.
  • À 1600ppm, le décès survient dans l’heure.

Il est dès lors impératif de détecter au plus vite toute émanation importante de CO pour éviter des dégâts irréversibles.(Demandez gratuitement des devis de professionnels pour la fourniture/ la pose d’un détecteur de monoxyde de carbone)

Conseil : dès le déclenchement de l’alarme ou l’apparition des premiers symptômes, aérez fortement la pièce et sortez de la maison. Si vous ne vous sentez pas bien, appelez immédiatement un médecin ou les urgences.

Détecteur de monoxyde de carbone, un dispositif non obligatoire

Bien que le CO fasse autant de victimes chaque année, l’installation d’un détecteur de monoxyde reste facultative, contrairement au détecteur de fumée qui est obligatoire depuis le 8 mars 2015.

Néanmoins, il reste fortement conseillé, notamment en cas de présence d’appareil à combustion chez vous. Il en va de votre santé et de celle de votre famille.

Remarque : même si votre maison n’est équipée d’aucun appareil à combustion mais que votre garage est annexé à votre lieu de vie avec une ouverture directe, l’installation d’un détecteur de monoxyde est tout aussi conseillée.

Choix et prix du détecteur de monoxyde de carbone

Le détecteur de monoxyde de carbone est proposé avec diverses fonctions, le prix étant généralement indexé selon les fonctionnalités proposées. Certains modèles restent très basiques, tandis que d’autres sont véritablement à la pointe de la technologie moderne. Mais avant tout achat, il convient de vérifier que l’appareil respecte bien toutes les normes.

Les normes applicables au détecteur de CO

Bien que non obligatoire, tout appareil destiné à détecter l’émanation de gaz dangereux tel que le monoxyde de carbone doit être conforme aux normes NF EN 50291 et NF EN 50292.

Vérifiez que le détecteur CO est bien certifié CE, gage du respect des normes européennes.

Préconisation : les exportateurs usent souvent de malice pour obtenir la certification CE. Pour être sûr que le matériel réponde à toutes les exigences, orientez-vous davantage vers des appareils certifiés « Afnor NF292 ».

Les gammes basiques de détecteur CO

Les gammes basiques équipées d’un capteur et d’un avertisseur sonore sont disponible à très bas prix. Vous pouvez les retrouver dans tous les magasins de bricolage ou même dans la grande distribution à partir de 15. Aussi basiques qu’Ils soient, ces matériels suffisent bien pour alerter en cas de danger.

D’une gamme supérieure, il existe des modèles plus ou moins aboutis, avec affichage numérique pour vérifier la progression du taux de carbone présent dans une pièce. Pour les modèles de milieu de gamme, le prix tourne autour d’une cinquantaine d’euros.

Important : dans tous les cas, choisissez un modèle dont la puissance sonore de l’alarme est supérieure à 80dB.

Les gammes technologiques

La gamme de luxe constitue un véritable condensé de technologie. Ce sont des détecteurs de monoxyde de carbone ultra connectés et qui vous préviennent où que vous soyez du taux de CO dans votre maison où que vous soyez.

C’est loin d’être une futilité, surtout pour ceux qui ont des animaux domestiques à la maison.

Le CO est aussi dangereux pour l’être humain que pour les animaux. Vous pouvez ainsi prévenir votre voisin ou faire appel à un service de sécurité pour intervenir au plus vite dans votre domicile.Pour ces détecteurs de monoxyde de carbone connectés, comptez quelques centaines d’euros.

Conseils d’installation et d’entretien des détecteurs de CO

Voici quelques conseils à mettre en œuvre pour vous assurer de la bonne performance de votre appareil de détection en toute circonstance

  • Installez un détecteur de monoxyde de carbone dans chaque pièce exposée à un risque d’émanation : chambre, cuisine, salon.
  • Installez le détecteur à moins de 3m de la source éventuelle d’émanation.
  • Utilisez uniquement des piles de qualité longue durée.
  • Déclenchez au moins une fois par mois l’alarme pour vérifier son état de marche.

Si vous préférez confier la pose d’une alarme à des professionnels, notez que notre site vous permet de recevoir gratuitement différents devis pour un détecteur de monoxyde de carbone.(Accédez directement à notre formulaire de demandes de devis en cliquant ici)