Bien choisir son radiateur sèche-serviette

Bien choisir son radiateur sèche-serviette
5 (100%) 1 vote

radiateur

Radiateur sèche serviette blanc installé dans une salle de bain.

Constamment utilisées et mouillées, nos serviettes nécessitent un séchage rapide pour ne pas moisir. Dans une salle de bain moderne et fonctionnelle, le sèche-serviette est un équipement minimum. Comme son nom l’indique, il sert à étendre la serviette pour que celle-ci puisse sécher. Mais pour réduire le temps de séchage, le sèche-serviette peut être chauffé, d’où l’idée d’un radiateur sèche-serviette. Pratique et gain de place, il ne choisit pas au hasard. Il existe tant de modèles que le choix devient souvent difficile.

Les différentes technologies de sèche-serviettes

Il existe trois grandes familles de radiateur sèche-serviette, les sèches-serviettes électrique, les sèches-serviettes à eau et enfin le modèle mixte.

Les sèches-serviettes électriques

Il s’agit d’un radiateur autonome qui utilise des résistances alimentées par un courant électrique. Comme pour un radiateur électrique, le sèche-serviette électrique peut être rayonnant, à céramique ou à fluide caloporteur. Le modèle rayonnant des infrarouges pour générer la chaleur. Ce système, premier modèle, est gourmand en consommation et la diffusion de la chaleur est loin d’être homogène. Par contre, le radiateur sèche-serviette  rayonnant est le modèle de premier prix.

Le modèle à céramique fait circuler la chaleur dans le radiateur grâce à des céramiques insérées dans les tubes transversales. Ce système est beaucoup plus efficace pour répartir de façon homogène la chaleur. La température dans la salle de bain est agréable et douce tout en permettant aux serviettes de sécher sans être brûlées.

Enfin, il existe des modèles électriques conçus avec un liquide caloporteur. Ils ne sont pas aussi performants que les modèles céramiques mais ils confèrent une meilleure diffusion que le modèle rayonnant. Le modèle  de sèche-serviette à fluide caloporteur est le modèle de milieu de gamme.

A savoir : Le modèle céramique se décline avec d’autres matériaux solides conducteurs comme la stéatite ou la pierre de lave avec une meilleure restitution de la chaleur.

Les sèches-serviettes à eau

Un sèche-serviette à eau est raccordé au chauffage central de la maison. Il est donc nécessaire d’avoir une chaudière qui distribue la chaleur dans toute la maison. Le radiateur sèche-serviettes à eau est connecté à la chaudière grâce à une double tuyauterie, une pour apporter l’eau chauffée, l’autre pour renvoyée l’eau refroidie. Ce système permet d’uniformiser la température dans toutes les pièces, y compris la salle de bain. Mais tributaire du chauffage central, il ne fonctionne que si ce dernier fonctionne. Il peut être peu économique si vous voulez seulement sécher vos serviettes pendant votre absence.

Les sèches-serviettes mixtes

C’est la solution qui permet de coupler tous les avantages des systèmes précédents. En effet, un sèche-serviette mixte peut fonctionner avec le chauffage central lorsque vous utilisez ce dernier ou de façon autonome lorsque vous n’avez besoin que du radiateur sèche-serviette de la salle de bain. Il intègre des résistances qui permettent de chauffer l’eau du circuit du radiateur sans nécessairement enclencher le chauffage central. Les sèches-serviettes mixtes sont aussi efficaces qu’économiques.

Le matériau utilisé pour l’extérieur du sèche-serviette

Trois matériaux sont généralement utilisés pour le revêtement d’un radiateur sèche-serviette : l’acier, l’aluminium et l’inox. Selon le matériau utilisé, le prix tout comme la qualité du radiateur est différents.

L’acier pour les radiateurs sèches-serviettes de premier prix

L’acier est un matériau abordable. De ce fait, c’est celui qui équipe la majorité des sèches-serviettes. Son défaut est qu’il est oxydable. Il ne résiste pas forcément à l’humidité de la salle de bain. Pour rectifier ce problème, le radiateur en acier est souvent peint, avec divers coloris, blanc, gris, ou encore du chrome.

Les sèches-serviettes en alu

En plus d’être inoxydable, l’alu présente une excellente performance quant à la montée de température. Avec sa maniabilité, l’alu s’apprête à toutes les formes mais les fabricants optent souvent pour la sobriété de tubes plats et épurés.

L’inox pour les radiateurs sèches-serviettes de luxe

L’inox est le haut de gamme en ce qui concerne les sèches-serviettes. L’inox est un excellent conducteur de chaleur. Il a également cette faculté de garder la chaleur plus longtemps, ce qui en fait le matériau idéal pour un radiateur de salle de bain. Son esthétique n’a rien à voir avec les autres modèles, c’est véritablement un équipement de luxe. Mais qui dit luxe dit cher.

La puissance du radiateur sèche-serviette

La puissance du radiateur sèche-serviette à installer dépend de la taille de votre salle de bain. Voici un tableau indicatif pour la puissance des sèches-serviettes selon la surface nécessaire à chauffer.

Taille de la salle de bainPuissance recommandée du sèche-serviette
3m2400W
5m2650W
8m21000W
10m21300W

 

Pour des pièces plus grandes, référez-vous à la formule suivante

Puissance=[Surface(en m2)x100W]+30%

 

Pour une surface de 15m2, vous obtenez 1500W+(30% de 1500W), soit une puissance totale de 2950W.

Remarque : La taille du radiateur dépend généralement de sa puissance.

Les options utiles sur un sèche-serviette

Plusieurs options peuvent accompagner un sèche-serviette dont

  • Un dispositif de soufflerie pour diffuser et éparpiller la chaleur
  • Un thermostat pour réguler la température
  • Un programmeur ou minuteur pour contrôler le départ et l’arrêt du sèche-serviette

Les normes de sécurité à respecter

S’agissant des radiateurs sèche-serviette électriques, le risque d’électrocution est toujours présent. Il convient donc de respecter une distance optimale entre le radiateur et les points d’eau. Il en est de même pour tout appareil électrique qui doit respecter la norme NF C 15 – 100. Pour comprendre les normes électriques, référez-vous ici.

Info pratique : L’étiquetage NF signifiant norme française est la garantie du respect des normes de sécurité par le fabricant du radiateur sèche-serviette.

Prix d’un sèche-serviette

Les prix varient en fonction de la technologie utilisée. Les sèches-serviettes électriques restent les plus abordables puisque leur prix démarre à 130€. Pour un modèle avec un dispositif de soufflerie, le prix peut néanmoins grimper jusqu’à 600 ou 700€ avec une puissance de 1700W.

En milieu de gamme, les modèles à eau sont compris dans une fourchette de 200 et 600€. Pour les modèles mixtes, comptez en moyenne 500€ jusqu’à 1000, voire 1500€ pour les modèles de luxe en inox.

Vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le radiateur sèche-serviette. Sachez que si vous optez pour des modèles économiques, certes plus chers, vous pouvez néanmoins prétendre à certaines aides afin de rentabiliser votre investissement. Si vous voulez réaliser un diagnostic de performances énergétiques, cliquez ici.