Le comparatif de tous les types de gouttières

Le comparatif de tous les types de gouttières
4.5 (90%) 2 votes

gouttière en pvc

Une gouttière de toit en PVC.

Si la gouttière est souvent considérée comme un « accessoire » de toiture, il ne faut pas oublier qu’il s’agit en réalité d’un élément essentiel pour l’étanchéité du toit. Dès lors, mieux vaut choisir sa gouttière avec attention, et ne pas installer n’importe quel modèle. On trouve différents types de gouttières sur le marché : alu, cuivre, PVC… Pour vous aider à faire le bon choix, Rénovation & Travaux revient sur chacun de ces modèles.

L’importance de la gouttière

Si vous l’avez oublié, rappelons que la présence d’une gouttière est indispensable pour toute toiture. Cet élément essentiel permet en effet de réceptionner les eaux pluviales et de les évacuer.

La gouttière permet ainsi d’éviter :

  • Les infiltrations d’eaux à la base des murs,
  • Les problèmes d’humidité,
  • L’apparition de mousses.

Voilà pourquoi il faut accorder une grande importance au choix des matériaux quand on décide de poser gouttière, et toujours vérifier qu’une gouttière est en parfait état.

Les différents types de gouttière

Quatre matériaux principaux sont utilisés pour former des gouttières : le PVC, l’aluminium, le zinc ou le cuivre. Chacune de ces solutions profite de forces et de faiblesses, qu’il est bon de connaître.

Avant de choisir une gouttière, prenez le temps d’examiner notre comparatif des matériaux de gouttières :

La gouttière en PVC

La gouttière la moins coûteuse du marché reste la gouttière en PVC. Ce modèle offre à la fois des gouttières durables et bon marché.

Avantages :

  • Une durée de vie acceptable : ce modèle dure jusqu’à une quinzaine d’années s’il est bien entretenu.
  • Un prix accessible : on paie moins de 10 € le mètre linéaire.
  • Un modèle facile à trouver.
  • Ce modèle peut être posé sans l’aide d’un artisan.

Inconvénients :

  • Un matériau potentiellement fragile,
  • Une gouttière moins durable que les autres.
  • Risques de fuites entre les raccords.

Important : les gouttières en PVC doivent être nettoyées très régulièrement, pour ne pas céder. N’hésitez pas à jeter un œil à nos estimations de coût de nettoyage pour une gouttière.

La gouttière en aluminium

Une excellente alternative au PVC reste l’aluminium. Ce matériau allie un prix relativement abordable, une grande résistance et une bonne durée de vie.

Avantages :

  • Une bonne durée de vie : comptez une vingtaine d’années.
  • Une grande solidité : l’alu risque moins de se briser que le PVC.
  • Un prix accessible : ce type de gouttière coûte entre 15 et 25 € du mètre linéaire. C’est donc la gouttière métallique la plus accessible.
  • Une grande légèreté et une certaine facilité de pose.

Inconvénients :

  • Plus chère que le PVC.
  • Un nombre de modèles limité.

La gouttière en zinc

Avec le PVC, le zinc est l’un des matériaux les plus utilisés pour la pose de gouttières. Mais sa pose est nettement plus complexe que celle d’une gouttière en PVC.

Avantages :

  • Une excellente durée de vie : une gouttière en zinc vous restera fidèle une trentaine d’années. Vous pouvez donc faire confiance à ce matériau !
  • Une solidité à toute épreuve : le zinc est solide et ne craint ni le vent ni les intempéries.
  • Les gouttières en zinc sont esthétiques et s’accordent avec tout.

Inconvénients :

  • Un prix assez élevé : évaluée entre 20 et 30 € le mètre linéaire, cette gouttière reste assez chère, mais profite d’un excellent rapport qualité/prix.
  • Le zinc risque de s’oxyder à proximité de la mer. À ne pas utiliser en bord de mer.

La gouttière en cuivre

Le cuivre est une alternative de moins en moins utilisée, même si on ne peut pas renier ses avantages.

Avantages :

  • La gouttière la plus durable : ce matériau peut durer près d’un demi-siècle.
  • Un entretien facile : ce type de gouttière ne demande presque aucun entretien, et garde sa solidité au fil des ans.
  • Il s’agit d’un matériau facile à modeler, même si sa pose doit être effectuée par un professionnel.

Inconvénients :

  • Un prix très élevé : il faut compter entre 30 et 40 € le mètre linéaire pour l’achat d’une telle gouttière, et les prix augmentent avec les années.
  • Le risque de vol : avec la hausse des coûts des métaux, les gouttières en cuivre sont devenues les proies favorites des voleurs. C’est donc un investissement risqué.

L’avis de Rénovation & Travaux

Vous aurez compris que chaque gouttière a ses avantages et ses inconvénients. De manière concrète, deux matériaux sortent du lot au moment du choix d’une gouttière :

  • La gouttière la moins chère : si votre budget est limité et que vous ne cherchez pas une gouttière très durable, le PVC est un matériau de choix. Le plus ? Vous pouvez poser vous même ce type de gouttière si vous le souhaitez.
  • La gouttière la plus pratique : est clairement la gouttière en zinc, ce qui explique sa popularité. Elle est à la fois durable et facile d’entretien. Sa seule faiblesse ? L’air iodé. On l’évitera donc à proximité de la mer.

À noter : il existe d’autres modèles de gouttières, à l’instar des gouttières en bois ou des gouttières composites. Ces modèles ont leurs qualités, mais ne sont pas acceptés par toutes les communes. Elles peuvent par ailleurs être difficiles à trouver.

Le choix d’une gouttière

Gardez en tête que le matériau n’est pas le seul critère de choix à prendre en compte avant l’achat d’une gouttière.

Il est important de vous attarder sur tous les éléments de mise en place :

  • Les dimensions de la gouttière : outre le matériau, les dimensions d’une gouttière sont importantes. Dans une région pluvieuse, on évitera les modèles peu profonds, sujets à des débordements.
  • L’architecture de la toiture : le modèle choisi dépend également des dimensions et de la disposition de votre toit. Toutes les gouttières ne s’adaptent pas à n’importe quel type de toiture.
  • La pose : toutes les gouttières métalliques doivent être soudées par des professionnels lors de la pose. Si vous voulez prendre en charge la pose, optez donc pour une gouttière sans soudure.
  • Les règles locales d’urbanisme : il faut savoir que certaines communes interdisent l’usage de plusieurs matériaux de gouttières. Renseignez-vous sur le plan local d’urbanisme de votre ville en contactant votre mairie.

À noter : pour une gouttière durable et parfaitement posée, le mieux est de faire appel à un expert. Cliquez sur cette page pour connaître les tarifs d’achat d’une gouttière et son coût d’installation.

Vous en savez désormais plus sur le choix d’une gouttière. Il est essentiel de garder en tête que l’entretien régulier de votre gouttière va assurer sa longévité. Vider et nettoyer votre gouttière doit donc être un élément essentiel lors du nettoyage d’une toiture.

Pour en savoir toujours plus sur les toits et leur entretien, continuez à parcourir Rénovation & Travaux.