Gouttière arrondie, gouttière carrée, rectangulaire… la gouttière adopte de nombreuses formes. Mais attention, il convient de bien choisir la forme de votre gouttière pour une évacuation optimale. Voici donc en détail toutes les formes de gouttière qui vous sont proposées.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux de gouttières

La gouttière demi-ronde classique

La gouttière classique adopte une forme en demi-ronde. Cette disposition ne répond pas uniquement à des questions d’esthétique. La forme demi-ronde favorise surtout l’évacuation de l’eau de pluie.

La gouttière la plus pratique

Ce type de gouttière est dit demi-ronde à cause de son profilé en demi-sphère. Cette forme sphérique permet à l’eau de mieux circuler. Elle accélère également la vitesse de l’eau pour une évacuation plus rapide. De plus, sans le moindre angle, la gouttière demi-ronde empêche aux résidus de s’accrocher. Une évacuation optimale, moins d’entretien et de nettoyage à prévoir, la gouttière demi-ronde est sans conteste la gouttière la plus pratique.

La gouttière la moins chère

En plus d’être pratique, la gouttière en demi-ronde est aussi la moins chère. Ce type de gouttière est en effet plus facile et plus rapide à confectionner. Elle implique également moins de matériaux. Son prix dépend des matériaux, de ses dimensions, plus précisément de son développé.

  • Gouttière demi-ronde de 150 mm : à partir de 7 € le mètre linéaire
  • Gouttière demi-ronde de 200 mm : à partir de 10 € du mètre linéaire
  • Gouttière demi-ronde de 330 mm : à partir de 12 € du mètre linéaire

Remarque : la gouttière demi-ronde est généralement la seule qui propose le plus grand développé, jusqu’à 400mm, destiné notamment aux régions à forte pluviométrie.

L’élégance de la gouttière carrée

La gouttière peut aussi adopter d’autres formes dont celle carrée. L’avantage principal avec la gouttière carrée est son élégance, tout en restant discrète. Par contre, ses performances en termes d’évacuation sont limitées, avec un prix qui se retrouve néanmoins dans la moyenne haute.

Une gouttière carrée élégante mais peu pratique

Elégante, la gouttière carrée est moins imposante qu’une gouttière demi-ronde. Elle suit et se fond dans les lignes de la façade. C’est la gouttière pendante la plus discrète. Elle se décine également en gouttière rectangulaire. Ce type de gouttière n’est toutefois pas l’idéal lorsqu’il est nécessaire d’évacuer une quantité importante d’eau de pluie. En effet, la gouttière carrée se limite à un développé de  300mm. La gouttière carrée convient uniquement à des toitures de taille modérée, à faible pente et pour des régions à pluviométrie raisonnable.

Une gouttière carrée qui coûte relativement chère

La gouttière carrée a également d’autres défauts, notamment son prix. Sa confection nécessitant plus de travail, la gouttière carrée affiche des prix plus élevés, par rapport à une gouttière demi-ronde classique.

  • Gouttière carrée de 200 mm : à partir de 15 € du mètre linéaire
  • Gouttière carrée de 300 mm : à partir de 20 € du mètre linéaire

Remarque : à ces prix, il faudra également rajouter le prix de la main d’œuvre. Cliquez ici pour connaitre le tarif d’un couvreur zingueur.

D’autres formes de gouttière moins courantes

La gouttière ne se limite pas à des formes ronde ou carrée. Sachez qu’elle se décline dans d’autres formes, en V, voire en W.

La gouttière en V, une gouttière essentiellement rampante

La gouttière en V, comme son nom l’indique, adopte une posture en V. Il s’agit d’une des formes proposées pour la gouttière rampante. Rappelons que la gouttière rampante se fixe à la limite de la couverture de toiture et prend appui sur les chevrons. Il en résulte une gouttière à relevé formant une disposition en V. L’angle du relevé dépend de la pente du toit et des besoins d’évacuation. La gouttière rampante en V est traditionnellement appelée gouttière nantaise.

Remarque : dans certaines régions, le relevé épouse une forme plus arrondie, notamment le cas des gouttières havraise, ardennaise et rouennaise.

La gouttière en W pour les toitures à multiples pans

Lorsque la toiture dispose de plusieurs pans, notamment pour un toit à 4 pans, il est nécessaire de prévoir une évacuation entre les pans centraux. Dans ce cas, c’est la gouttière en W qui est la mieux adaptée. La gouttière en W a l’avantage de prendre moins de place qu’une forme classique et prévoit une évacuation séparée. Elle est de ce fait plus efficace. Par contre, la gouttière en W est peu courante et rare sont les enseignes qui la proposent. Généralement, il faut commander une gouttière en W sur mesure.

Des professionnels de votre région estiment gratuitement vos travaux de gouttières

Les critères fondamentaux pour choisir sa gouttière

La gouttière assure l’évacuation de l’eau de pluie mais protège également votre façade. Il convient donc de choisir la bonne forme pour que la gouttière assume bien tous ses rôles.

Choisir la forme de la gouttière en fonction des caractéristiques de la toiture

Le choix de la forme de la gouttière s’adapte à :

  • La surface de la toiture : pour une surface de moins de 35 m2, utilisez une gouttière de forme carrée ou demi-ronde de 160 mm de développé. Pour une surface d’environ 80 m2, choisissez un développé de 25 mm, de préférence de forme arrondie.
  • La pente de la toiture : réservez l’utilisation des gouttières rampantes aux toitures de faible pente.
  • La pluviométrie de la région : renseignez-vous auprès de la mairie pour déterminer la quantité de pluie de la région afin de choisir le type et les dimensions de gouttière à installer.

Choisir le matériau de la gouttière

Les gouttières sont proposées sous différentes formes mais également avec différents matériaux. Vous avez notamment le choix entre :

  • La gouttière en PVC, elle est la plus abordable avec toutefois un excellent rapport qualité/prix. Les accessoires de gouttière en PVC sont eux aussi abordables, descente, fixation, naissance, etc.
  • La gouttière en zinc, elle équipe encore aujourd’hui environ 60% des constructions. Le zinc est le matériau le plus fiable pour confectionner une gouttière, avec un prix qui reste raisonnable. De plus, elle se répare assez aisément, avec tout de même une durée de vie de 40 à 75 ans.
  • La gouttière en aluminium, la gouttière de luxe dont l’esthétique est la plus aboutie. La gouttière en aluminium se prête à toutes les formes grâce à sa maniabilité. Elle se situe toutefois dans la moyenne haute en termes de prix.
  • La gouttière en cuivre, la gouttière d’exception, peu courante et particulièrement chère. Ses amateurs l’affectionnent surtout pour sa patine qui apporte du vrai cachet.

Remarque : toutes ces gouttières se déclinent en gouttière pendante ou rampante, mais la gouttière en PVC, elle, est uniquement disponible en gouttière pendante.