Le choix est vaste en matière de revêtement de sol. Mais si vous cherchez un revêtement à la fois esthétique, durable et écologique, nous vous conseillons le jonc de mer. De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses caractéristiques, avantages et inconvénients ? Cet article vous dit tout.

Demandez plusieurs devis pour la pose de votre sol

Caractéristiques générales du jonc de mer

Pour dresser le profil complet du jonc de mer, commençons par retracer son parcours, ses origines et son procédé de fabrication.

Origine du jonc de mer

Le jonc de mer est une plante aquatique qui pousse sur les berges de lagune baignées par de l’eau de mer. Il se développe surtout dans les zones tempérées. Bien que présent sur les rives du continent européen, on trouve surtout le jonc de mer en Chine et au Japon. La taille du jonc de mer adulte est en moyenne de 50 cm.

Remarque : le jonc de mer est à distinguer du sisal, une plante d’origine sud-américaine, non aquatique, dont la fibre est également utilisée pour fabriquer des revêtements de sol.

Fabrication des revêtements en jonc de mer

Le jonc de mer récolté est séché pour se décomposer en fibre. C’est cette fibre qui est ensuite utilisée pour tresser le revêtement en jonc de mer. Le tressage est relativement grossier. Le jonc de mer se présente :

  • En moquette, avec une largeur pouvant atteindre 4 m. La moquette de jonc de mer est destinée à recouvrir tout le sol d’une maison ou d’une pièce.
  • En tapis, pour des dimensions plus menues, pour un usage restreint, à l’entrée, au milieu du salon, etc.
  • En dalle, avec des formats de 50 x 50 cm ou 100 x 50 cm, à assembler.

Remarque : le jonc de mer ne se teint pas et se décline exclusivement dans un ton naturellement brun.

Atouts du jonc de mer

Le jonc de mer a de nombreux avantages qui plaident en sa faveur, les principaux étant sa résistance, sa durée de vie et surtout son prix très abordable.

Un revêtement de sol ultra résistant

Les conditions dans lesquelles se développe le jonc de mer lui confèrent une résistance hors du commun, notamment face à l’humidité. Vous pouvez sans problème utiliser le jonc dans une salle de bain ou une cuisine. Bien qu’il s’agisse de fibre végétale, le jonc de mer résiste plutôt bien au feu.

Une longévité exceptionnelle

La durée d’un revêtement en fibre naturelle dépend essentiellement des soins que vous leur apportez. Le jonc de mer, si bien entretenu, peut durer plusieurs dizaines d’années, même dans une pièce humide.

Un prix extrêmement abordable

L’atout majeur du jonc de mer réside également dans son faible coût. Le jonc de mer coûte entre 7 et 40 € du m2. À titre comparatif, il faut débourser au moins 12 € pour un revêtement en sisal dont la résistance et la longévité sont moindres. Le jonc de mer affiche le meilleur rapport qualité/prix parmi tous les revêtements en fibre végétale. Cliquez ici pour obtenir le comparatif de prix des revêtements de sol.

Inconvénients avec le jonc de mer

Bien qu’ils ne soient pas nombreux, il convient tout de même de signaler quelques inconvénients avec le jonc de mer. C’est un revêtement qui exige pas mal d’attention. Pour garder sa souplesse, il convient d’humidifier périodiquement le jonc de mer. Un coup de serpillière 3 à 4 fois par mois est nécessaire pour que le jonc de mer garde toute sa splendeur. Au quotidien, vous pouvez tout simplement passer l’aspirateur afin d’éviter l’accumulation de poussière.

Attention : le jonc de mer aime, certes, l’humidité, mais il ne faut pas non plus qu’il baigne trop longtemps dans l’eau. L’eau stagnante risque également de développer des bactéries ou moisissures.

Recevez gratuitement des devis gratuits et sans engagement pour vos travaux

Pose du jonc de mer

Il est nécessaire de coller le jonc de mer pour assurer sa stabilité et pour éviter sa dilatation. Voici les étapes à suivre pour poser convenablement un revêtement en jonc de mer.

Préparation du sol avant la pose du jonc de mer

Cette étape consiste à nettoyer le sol, mais surtout à vérifier la planéité du support. De la planéité du support dépendent le résultat et le rendu du jonc de mer. Il faut que le sol soit le plus plan possible. Si vous constatez des défauts, bosses ou trous, il faut préalablement les arranger. Si nécessaire, procédez à un ragréage de sol.

Découpes du jonc de mer

D’une largeur moyenne de 4 m, le jonc de mer peut être découpé pour être ajusté. Le jonc de mer se découpe avec un cutteur ou un couteau universel. Soyez toutefois attentif pour que la découpe soit nette et exacte. Le mieux est de dérouler le jonc de mer sur le sol avant de tracer les lignes de découpes. Prenez une marge suffisante.

Collage du jonc de mer

Vous pouvez poser librement le jonc de mer sur le sol. Le jonc de mer dispose d’ailleurs d’un fond synthétique qui évite qu’il ne se plie et qui assure son adhérence. Toutefois, il est toujours recommandé de le coller pour une meilleure tenue. Utilisez de la colle à bois, de préférence de type colle acrylique. Il existe également des rubans adhésifs double-face pour coller ce type de revêtement. Marouflez ensuite la moquette pour bien l’adhérer au sol.

Ajustement et finition

Pour éviter que le jonc de mer ne se colle ou ne se plie, installez une barre de seuil sur les extrémités non protégés par les plaintes, notamment au niveau des portes. Si le niveau de la pièce adjacente est différent, vous pouvez également utiliser un profil d’adaptation.

Prix pro : si vous désirez confier la pose du jonc de mer à un professionnel, prévoyez au minimum 15 € du m2.