Comment créer une terrasse en bois durable ?

terrasse en bois durable

Faire installer une terrasse sur sa maison, c’est étendre son espace de vie. Sur cette extension, on peut profiter de formidables moments de convivialité avec ses proches. Mais elle apporte aussi du cachet à une maison en améliorant considérablement son aspect. Vous avez envie d’une terrasse en bois, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ce guide vous présente 5 étapes à suivre pour créer une terrasse en bois durable.

1.   Faire une déclaration préalable des travaux

Votre rêve d’avoir une terrasse doit d’abord faire l’objet d’une étude structurelle. C’est pour cette raison qu’il vous faut faire une déclaration préalable des travaux. Cette demande a pour but d’évaluer si votre projet est en accord avec les règles en vigueur qu’on appelle également Plan Local d’Urbanisme ou PLU. Pour cela, il vous faut déposer votre dossier auprès de votre mairie ou de la préfecture qui vous délivrera ensuite votre autorisation de construction.

Comme votre projet va être étudié par un responsable, il est important de présenter un document bien clair. Si nécessaire, faites appel aux services d’un architecte qui connait toutes les démarches nécessaires pour faire le plan de votre terrasse. Ce professionnel peut également vous donner des conseils par rapport à la structure de votre estrade en bois. Par ailleurs, il peut aussi vous conseiller des lames à bon prix pour la réalisation de votre terrasse en bois durable.

En général, vous avez le choix entre 4 types de terrasses :

  • Terrasse de plain-pied,
  • Terrasse sous auvent,
  • Terrasse surélevée,
  • Toit-terrasse.

Avec les conseils de l’architecte, vous saurez également quel type de terrasse est le mieux adapté à votre habitation.

2.   Définir la structure de la terrasse en bois

En outre du type de terrasse, il vous faut également examiner les différentes modes de construction de terrasse. En général, il dépend de la nature de votre sol :

  • Construction d’une terrasse sur béton: Il s’agit du type de construction le plus simple. En effet, les lambourdes se fixent directement sur le béton grâce aux chevilles à frapper.
  • Construction d’une terrasse sur un sol stabilisé: Ce type de pose doit se faire avec l’aide des pots réglable de taille différente. Ils se fixent directement sur les lambourdes en pin traitées autoportantes. Il faut toutefois respecter la conformité avec le DTU 51-4 pour s’assurer que les charges se répartissent bien au sol. En effet, si l’espacement dépasse 65 cm, les flasques des plots risquent de s’enfoncer.
  • Construction d’une terrasse sur un sol stabilisé: Il s’agit des estrades installées sur l’herbe, la terre ou le gazon. Ce type de construction demande des vis de fondations spéciales pour être bien ancrée au sol. Ces vis qui sont écartées à chaque 2 mètres servent à un soutien des solives en pin d’une dimension de 45 x 145 mm de section. Sur ces dernières va être installé un lit de lambourdes de 60 x 80 mm. Ce type d’installation s’appelle « double lambourdage ».

3.   Choisir les lames de bois solides pour la terrasse

Le choix de la lame en bois utilisée ne présente pas d’impacts importants quant à la mise en place de la terrasse. Par conséquent, vous pouvez choisir l’essence de bois de votre choix sans avoir à craindre que cela ne rende votre construction impossible. En revanche, le choix de la lame de bois est très important dans la mesure où c’est sa qualité qui va déterminer la durabilité de votre terrasse.

En effet, votre terrasse va être agressée par la pluie, le vent et la chaleur. En conséquence, elle risque de s’affaisser au fil du temps si vous ne choisissez pas des lames de bois de qualité. Mis à part leur couleur, les platelages disposent d’autres caractéristiques qu’il faut prendre en compte. Il existe généralement 2 grandes familles de bois pour la construction d’une terrasse : les bois massifs européens et les bois exotiques.

Les bois massifs européens

Il s’agit des bois les plus solides et les plus courants pour la construction de terrasse et d’autres structures. Pour vous aider à les reconnaître, voici une liste des essences de bois massif européen :

  • Pin,
  • Douglas,
  • Robinier,
  • Mélèze,
  • Châtaignier.

Les bois exotiques

Ce sont les bois qui ont été importés d’autres pays avant d’arriver dans les contrées françaises. Déterminer la qualité de ce type de bois est difficile, car leur authenticité n’est pas toujours garantie.

4.   Effectuer l’installation de la terrasse

Cette étape est celle de la création de la terrasse en soi. Il s’agit d’une opération que vous pouvez faire par vos propres moyens, bien qu’étant délicate. En effet, la pose d’une terrasse ne présente pas beaucoup d’étapes à suivre :

  1. Commencer par la pose des lambourdes de la terrasse en bois,
  2. Ensuite fixer les lames de la terrasse,
  3. Finir en posant les lames de chant sur les côtés de la terrasse en bois.

Néanmoins, si vous n’avez pas les outils nécessaires, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour effectuer l’installation. En plus de gagner du temps, vous pouvez également être sûr de profiter d’une structure de qualité.

5.   Entretien de la terrasse pour la préserver

La création d’une terrasse solide en en bois est une chose, l’entretenir en est une autre. En effet, vous avez beau utiliser des matériaux solides pour votre terrasse, si vous ne l’entretenez pas, sa durabilité sera moins longue. Il s’agit du principal défaut du bois, il se fragilise avec du temps.

Par conséquent, il vous faut utiliser du produit spécial bois pour garder votre structure solide. Parmi les produits pour garder le matériau de votre terrasse en bon état, nous pouvons citer :

  • Les huiles de protection,
  • Le dégriseur,
  • Le saturateur.

Il faut savoir que les essences de bois ont tendance à griser. Afin d’éviter ce phénomène, n’hésitez pas à traiter régulièrement votre terrasse une à deux fois par an.