Dans cet article destiné aux auto-entrepreneurs artisans du bâtiment, nous nous demandons si vous êtes bien assuré. Cette question ne concerne pas la décennale bien connue, car souvent obligatoire, ou d’autres assurances professionnelles. Elle vous interroge sur la protection de votre personne, celle du chef d’entreprise que vous êtes. Pour y répondre, voici une présentation de deux assurances à connaître : la complémentaire santé et la prévoyance individuelle.

L’auto-entrepreneur artisan du bâtiment : personne indispensable à protéger

En tant qu’auto-entrepreneur artisan du bâtiment, vous êtes le moteur et la personne indispensable au fonctionnement de votre micro-entreprise. Il est donc fortement recommandé de vous protéger en ce sens de certains risques. Pour ce faire, la mutuelle pour auto-entrepreneur (ou complémentaire santé) et l’assurance prévoyance sont à connaître. Ces assurances vous protègent et vous prémunissent de tracas financiers imprévus entraînant des dépenses de santé ou relatives à un coup dur vous empêchant de travailler.

La complémentaire santé : un contrat essentiel pour un artisan en micro-entreprise

L’auto-entrepreneur dans le bâtiment bénéficie de la couverture santé de la CPAM à laquelle il est automatiquement rattaché. Néanmoins, cette protection de l’assurance-maladie ne couvre pas tous les frais de santé que vous pouvez rencontrer. Même un passage à l’hôpital n’est pas gratuit sans complémentaire santé (à moins de bénéficier de la CSS : complémentaire santé solidaire, anciennement appelée la CMU). Par exemple, les frais à payer suite à un séjour à l’hôpital sans adhérer à une mutuelle peuvent surprendre et dépasser largement les 1 000 €. Ils varient notamment selon le ou les service(s) que vous avez fréquenté durant votre séjour ou selon les soins, les consultations et autres examens nécessaires dispensés.

Le choix d’une assurance santé complémentaire économique

Un contrat de complémentaire santé de base et économique (garanties à 100% BRSS), suffit à être correctement couvert en cas d’hospitalisation et à éviter de telles factures inattendues, citées ci-avant. Il complète la part de remboursement de la CPAM dans la limite des tarifs de convention. Cette prise en charge de la mutuelle s’applique aussi à d’autres dépenses de santé telles que la consultation de médecins ou de spécialistes, le dentiste, l’opticien, les traitements pharmaceutiques ou encore les analyses en laboratoire. Toutefois, face à de plus en plus de dépassements d’honoraires, vous aurez souvent un reste à charge à payer sauf dans le cadre des paniers 100 % Santé pour certains soins dentaires, d’audiologie ou certaines lunettes de vue.

Le choix d’une mutuelle plus protectrice et en accord avec votre budget

En choisissant un niveau de protection plus élevé, la complémentaire santé rembourse mieux vos dépenses de santé. Citons, les dépassements d’honoraires ou encore des soins, actes et équipements dont les prix dépassent, même largement, les tarifs de convention de la sécurité sociale. La protection d’une mutuelle plus confortable qu’une formule de base inclut même souvent des dépenses de santé non-remboursées par la CPAM telles que les médecines douces (ostéopathe, podologue,…).

La prévoyance individuelle : que se passe-t-il si je ne peux pas ou plus travailler ?

Vous êtes artisan du bâtiment en auto-entreprise. C’est donc grâce à vous seul que vous générez vos revenus. Et si un jour, vous êtes confronté à un coup dur vous empêchant de travailler durant plusieurs semaines, voire une plus longue durée ; savez-vous ce que cela engendre ? Un aléa ne prévient pas et peut entraîner des répercussions désastreuses. La prévoyance individuelle vous protège ainsi que votre famille de tels risques. Elle consiste en une protection financière attribuée sous forme de rente mensuelle sur du plus ou moins long terme et en cas de maladie ou d’accident vous empêchant de poursuivre votre activité d’artisan auto-entrepreneur. Elle protège aussi votre famille en cas de décès prématuré en leur versant un capital. Enfin, la prévoyance individuelle peut aussi inclure des services d’assistance à domicile tels que l’aide ménagère ou la garde d’enfant suite à un aléa.

Le montant des garanties financières à choisir selon votre profil

Le montant des garanties financières de la prévoyance individuelle est choisi et fixé lors de la souscription de votre contrat. Il est réfléchi en fonction de vos revenus à maintenir ou de revenus jugés suffisants pour vous éviter des difficultés financières en cas de coups durs. La rente se calcule à la journée. Elle complète les indemnités journalières versées par la CPAM aux auto-entrepreneurs sous condition et lesquelles sont souvent insuffisantes pour payer vos charges personnelles ou professionnelles alors que vous ne pouvez plus travailler.

Le montant de ces soutiens financiers de l’assurance prévoyance va aussi être calculé en fonction de votre budget. Plus vous avez de budget à consacrer pour les cotisations, mieux vous pourrez vous protéger et maintenir vos revenus d’activité en cas de coup dur.

Vous assurer sans vous ruiner avec ces quelques conseils

Souscrire une complémentaire santé et une prévoyance individuelle en tant qu’auto-entrepreneur revient à payer ces cotisations entièrement à votre charge et sans déduction fiscale possible. Pour vous assurer « sans vous ruiner », il existe des astuces à connaître. Voici quelques conseils à suivre :

  • comparer différents devis d’assureurs et/ou de mutuelles concurrents avant de vous engager.

Un courtier en assurance ou l’utilisation d’un comparateur sur Internet vous font gagner du temps dans l’exécution de ce comparatif. Le courtier partage même des conseils précis, car vous échangez avec ce professionnel par téléphone ou en face-à-face. Son accompagnement plus humain que le comparateur sur Internet est à préférer si vous ne comprenez pas vraiment comment orienter vos recherches d’un contrat d’assurance adapté.

  • souscrire des formules aux garanties minimales et économiques plutôt que rester sans assurance.
  • faire le point sur vos contrats d’assurance tous les 2 ans pour conserver une protection adaptée et au meilleur prix. Si vous trouvez une offre à la protection adéquate et moins chère et que vous respectez les conditions de résiliation de vos assurances actuelles, changez pour une formule plus intéressante !
  • demandez à votre conseiller en assurance s’il est possible d’obtenir des réductions en regroupant plusieurs contrats chez ce même assureur ou cette même mutuelle. Certains professionnels pratiquent de telles remises.
  • ne pas être aveuglé par des cotisations pas chères sans bien lire et comprendre le détail des garanties de ces contrats attractifs. Faites attention aussi aux exclusions et aux délais de carence qui peuvent s’appliquer et lesquels annulent ou retardent le déclenchement de vos garanties.
  • bénéficier de la protection de la mutuelle santé de votre conjoint en vous ajoutant en ayant droit. Une solution à retenir seulement si le surcoût entraîné par votre ajout sur la couverture de votre conjoint revient moins cher que le coût des devis obtenus à titre individuel. Tout cela, à évaluer par rapport à des garanties équivalentes et jugées adaptées.

S’assurer en santé et prévoyance en tant qu’auto-entrepreneur artisan du bâtiment vous couvre du risque de dépenses conséquentes ou d’une forte perte de revenus. Pensez à bien réfléchir à ces contrats d’assurance synonymes de plus de tranquillité pour vous et aussi pour votre famille.