Choisir un récupérateur d’eau de pluie

Choisir un récupérateur d’eau de pluie
4 (80%) 2 votes

Récupérateur

Récupérer l’eau de pluie

La pose d’un système de récupération de l’eau de pluie vous permet de limiter votre consommation en eau, grâce à l’utilisation des eaux pluviales. Mais il faut noter que le choix d’un récupérateur d’eau de pluie peut être délicat. Il existe différents systèmes pour récupérer l’eau, qui seront plus ou moins adaptés à vos besoins et à votre utilisation. Découvrons ensemble comment choisir une cuve à eau pour votre jardin.

Le principe de récupération de l’eau de pluie

Comme son nom l’indique, un récupérateur d’eau de pluie est un système plus ou moins complexe, qui vous permet de récupérer les eaux pluviales pour votre utilisation personnelle.

Selon le modèle choisi et les spécificités de votre installation, vous allez pouvoir utiliser l’eau récupérée :

Dans tous les cas, une cuve à eau vous permet de faire des économies sur votre consommation en eau. C’est aussi une méthode de consommation écologique, puisque vous limitez le gaspillage en optimisant les ressources naturelles.

À savoir : la récupération d’eau pluviales ne vous permet jamais d’obtenir de l’eau potable.

Les modèles de récupérateurs d’eau

Si vous souhaitez installer un système de récupération des eaux pluviales, il est important de noter qu’il existe trois solutions principales :

  • La cuve extérieure : peu coûteuse et simple à installer, mais limitée dans ses usages.
  • La cuve enterrée : plus complète, mais aussi plus coûteuse.
  • Le récupérateur souple : modèle hybride entre la cuve extérieure et la cuve enterrée.

Le choix d’un récupérateur d’eau va clairement influencer l’utilisation que vous pourrez faire des eaux pluviales, mais aussi votre budget. Il est donc important de vous renseigner sur ces trois solutions.

1) Le récupérateur d’eau extérieur

Un récupérateur extérieur d’eau de pluie est tout simplement une cuve que vous placez sur votre terrain.

Ces modèles sont situés sous votre gouttière, et récupèrent directement les eaux pluviales qui s’écoulent sur votre toiture. Un filtre permet d’éliminer les feuilles et saletés de l’eau, ce qui ne la rend pas potable pour autant. Vous pouvez récupérer l’eau stockée dans la cuve grâce à un simple robinet.

Voici les caractéristiques des cuves extérieures :

  • Elles sont simples à installer et peu coûteuses,
  • Elles sont idéales pour une utilisation basique de l’eau (lavage de voiture ou entretien du jardin à l’arrosoir),
  • Elles sont autonomes et ne nécessitent pas d’électricité,
  • Elles ne permettent pas d’utiliser l’eau pour les WC, le lave-linge ou l’arrosage automatique,
  • L’utilisation de l’eau n’est pas forcément possible en hiver,
  • Le volume d’eau est souvent limité (moins de 1500 litres).

Si vous souhaitez simplement disposer d’une cuve dans le jardin, par exemple pour l’arrosage des plantes, c’est le choix idéal.

À savoir : un tel modèle de cuve peut nécessiter des aménagements de votre gouttière. Voici un lien qui vous en apprendra plus sur le prix d’une gouttière.

La cuve à eau enterrée

Le récupérateur d’eau enterré est une solution plus complexe, mais aussi plus complète.

Elle consiste à enterrer la cuve dans votre terrain, et à la relier à votre installation d’eau sanitaire. L’eau de pluie est filtrée et peut être utilisée directement dans votre maison.

Voici les caractéristiques des récupérateurs d’eau de pluie enterrés :

  • Ils nécessitent un terrassement, et sont donc coûteux à la pose,
  • Ils permettent une utilisation complète de l’eau (y compris pour laver les sols ou pour alimenter une installation d’arrosage automatique, des WC ou un lave-linge),
  • Ils fonctionnent à l’aide de pompes électriques et nécessitent donc de l’énergie,
  • Ils sont utilisables toute l’année, y compris en hiver,
  • Le volume d’eau peut être très important (jusqu’à 5000 litres et plus).

Si vous souhaitez une cuve à eau complète, capable de réduire considérablement vos dépenses en eau, le récupérateur enterré semble être une solution optimale. Mais mieux vaut préparer un certain budget. N’hésitez pas à vous rendre en bas de cette page pour demander des devis de récupérateur d’eau à plusieurs installateurs professionnels.

À savoir : il existe des récupérateurs d’eau autonomes, qui fonctionnent à l’aide d’un panneau solaire, et vous permettent ainsi de limiter votre consommation d’électricité.

La citerne souple

Le réservoir souple autoportant est une solution neuve et hybride entre les deux systèmes évoqués plus haut. Il s’agit d’une citerne de récupération de l’eau, à poser directement dans votre jardin. Ce récupérateur d’eau autoportant se gonfle d’eau, et ressemble à un gros coussin ou à un matelas gonflable. Il ne nécessite pas d’aménagement spécifique.

Les caractéristiques des citernes souples pour la récupération de l’eau sont les suivantes :

  • Elles sont plus coûteuses qu’une cuve d’eau extérieure, mais plus abordables qu’une cuve enterrée,
  • Elles offrent une utilisation complète des eaux de pluie, y compris dans votre circuit d’eau (WC, lave-linge, etc.),
  • Elles nécessitent de l’électricité pour fonctionner dans le circuit d’eau de la maison,
  • Elles sont faciles à transporter, et donc polyvalentes,
  • L’eau de pluie peut être utilisée en hiver,
  • Le volume des citernes souples peut être important (5000 litres et plus).

De plus en plus répandus, les réservoirs d’eau de pluie souples offrent une solution complète pour l’utilisation des eaux. Elles sont par ailleurs idéales pour un terrain sur lequel le terrassement serait difficile ou coûteux. Seul bémol ? Elles restent plus visibles que les cuves enterrées.

Les critères de choix d’un récupérateur d’eau

À présent que vous connaissez les différents systèmes de cuves à eau de pluie, il faut comprendre que le choix d’une telle installation dépend aussi bien de votre budget que de vos besoins.

Au moment d’investir dans cette énergie renouvelable qu’est l’eau de pluie, voici les différents critères qui vont influencer votre choix :

  • L’utilisation de l’eau de pluie : comme vu plus haut, seules une cuve enterrée ou une citerne souple permettent d’utiliser l’eau récupérée dans votre maison. Une cuve extérieure, si elle est moins chère, ne permet qu’un usage limité (pour alimenter un arrosoir, par exemple).
  • Le volume de la cuve à eau : plus une cuve est vaste, et plus elle vous permet de faire des économies d’eau. Une cuve de 350 litres est suffisante pour arroser un petit jardin, mais il est préférable d’installer une cuve de plus de 1000 litres pour une utilisation complète.
  • Votre budget : si vous souhaitez dépenser moins de 900 €, écartez d’emblée les cuves enterrées. Pour un budget limité (moins de 300 €), seuls les récupérateurs d’eau extérieurs seront à votre portée.
  • L’espace nécessaire : enfin, n’oubliez pas de prendre en compte les dimensions de la cuve et l’espace qu’elle va prendre dans votre jardin. Une cuve enterrée est très discrète, mais votre terrain doit pouvoir laisser passer les machines pour le terrassement. Une cuve extérieure ou une citerne souple nécessitent un certain espace dans votre terrain. Elles peuvent également avoir un impact esthétique sur votre jardin.

Vous connaissez à présent tout ce qu’il y a à savoir sur le choix d’une cuve d’eau de pluie. Si vous souhaitez des informations plus précises sur le budget d’une telle installation, n’hésitez pas à demander des devis de récupération d’eau de pluie grâce au formulaire ci-dessous. Nous vous proposons de recevoir gratuitement et sans engagement jusqu’à cinq devis différents.

Envie de continuer à vous renseigner sur les travaux extérieurs et leur prix ? Cette page résume en détail les tarifs d’entretien d’un jardin.