Prix de travaux d’éclairage intérieur et devis

Noter cet article

éclairage intérieur d'un salon

Exemple d’éclairage intérieur d’un salon

L’installation d’un éclairage intérieur ne s’improvise pas. Les normes électriques françaises imposent en effet certaines obligations relatives aux points d’éclairage de chaque pièce. Par ailleurs, mieux vaut bien préparer son éclairage, car ce dernier a un rôle clef dans la décoration intérieure d’une maison. Vous vous posez des questions sur votre budget d’éclairage en intérieur et sur sa mise en place ? Notre site vous explique tout !

Quel est le prix de l’éclairage intérieur en France ?

Le budget à accorder à son éclairage d’intérieur dépend clairement de vos besoins. Il dépend en effet des travaux que vous devez mener :

  • Un électricien doit-il s’occuper de l’installation électrique ?
  • S’agit-il uniquement de sélectionner vos luminaires, pour décorer votre intérieur ?
  • Avez-vous besoin des services d’un décorateur d’intérieur ?

Les travaux d’éclairage intérieur peuvent désigner de nombreux tâches différentes. Voilà pourquoi nous avons rassemblé pour vous de nombreux indices de prix :

Coût d’achat des solutions d’éclairage

Si vous avez uniquement besoin d’acheter des luminaires, il vous suffit de vous rendre dans un magasin spécialisé ou dans une grande surface de bricolage.

Le coût de vos lampes intérieures va alors dépendre uniquement des équipements luminaires qui vous intéressent.

Voici quelques indices de prix qui pourront vous intéresser dans le cadre de travaux d’éclairage en intérieur :

  • Prix d’un spot encastrable : un spot à encastrer coûte aux alentours de 40 €, mais peut être plus coûteux à installer qu’un autre éclairage intérieur.
  • Coût des spots sur rail : les spots sur rails sont faciles à poser et relativement peu coûteux. Comptez entre 30 et 150 €.
  • Prix d’un lustre : le lustre est un éclairage intérieur coûteux, dont le prix est souvent situé entre 100 et 500 €.
  • Coût d’une applique : la plupart des appliques coûtent entre 15 et 150 €. À vous d’opter pour les modèles les plus en accord avec votre budget.

Pour déterminer un budget d’éclairage d’intérieur complet, le mieux reste de lister les pièces de votre maison et de déterminer le nombre de luminaires dont vous avez besoin, ainsi que leur nature.

À savoir : sachez rester simple dans le choix de vos lampes. C’est une excellente manière de faire des économies. Pour exemple, un lustre a sa place dans le salon, mais pas forcément dans les chambres. Choisir uniquement des luminaires imposants va surcharger votre décoration intérieure… mais aussi votre budget !

Tarifs des professionnels de l’éclairage

Dans de nombreux cas, il peut être nécessaire de faire appel à un spécialiste de l’éclairage intérieur. Un électricien sera utile pour ajouter de nouveaux points d’éclairage. Vous pouvez aussi faire appel à un décorateur pour sélectionner et optimiser vos luminaires d’intérieurs.

Naturellement, passer par des artisans va alourdir le coût des éclairages intérieurs. Voici quelques indices de tarifs :

  • Un électricien : va facturer aux alentours de 50 € de l’heure pour refaire les éclairages d’une maison. Comptez entre 30 et 40 € du m2 en moyenne, hors prix des luminaires.
  • Un décorateur : avoir recours à un architecte d’intérieur ou à un décorateur est utile pour recevoir ses suggestions. Ces professionnels facturent aux alentours de 80 € de l’heure.

Au moment de refaire votre installation électrique ou votre décoration intérieure, pensez à demander des forfaits pour éclairage intérieur. Plutôt que de facturer à  l’heure, un professionnel peut vous calculer un forfait complet, en fonction de vos besoins.

Notre astuce : demandez plusieurs devis pour éclairage intérieur, de manière à faire jouer la concurrence entre les électriciens et/ou les décorateurs.

4 conseils pour choisir son éclairage d’intérieur

Plus vous vous impliquerez dans le choix de vos luminaires, et mieux vous parviendrez à baisser le coût des travaux.

Il faut savoir que le choix d’un éclairage intérieur peut avoir énormément d’impact sur la décoration intérieure d’une pièce. Les lumières jouent pour beaucoup dans la perception que l’on a d’une pièce.

Si vous n’avez pas d’inspiration à propos de la nature de vos travaux d’éclairage intérieur, voici quatre conseils qui vous aideront à choisir l’éclairage qu’il vous faut :

1) Pensez systématiquement à vos besoins

Avant de penser en terme décoratif, il faut avant tout choisir un éclairage fonctionnel pour son intérieur. C’est-à-dire des lampes et éclairages qui s’adaptent parfaitement à vos besoins.

L’utilisation d’une cuisine nécessite un éclairage puissant, notamment sur son plan de travail.

Une chambre peut au contraire avoir un éclairage plus léger (qui facilite le sommeil), accompagné par des lampes de chevets pour la lecture.

Réfléchissez toujours à l’usage de vos pièces et à leur luminosité avant de leur choisir un éclairage.

2) Placez vos éclairages judicieusement

Il ne suffit pas de mettre une ampoule au milieu d’une pièce pour assurer une parfaite luminosité !

Mieux vaut en effet réfléchir aux endroits qui nécessitent un éclairage particulier :

  • Un bureau,
  • Un plan de travail,
  • Une table à manger,
  • Etc…

Placez les éclairages en fonction des éléments à mettre en valeur dans la maison.

3) Adaptez l’intensité de vos éclairages

Qui dit pièce bien éclairée ne doit pas dire pièce éblouissante.

Sachez opter pour des éclairages doux (comme les ampoules fluo-compactes, à basse consommation) dans les endroits qui nécessitent juste un peu de lumière :

  • Chambres,
  • Couloirs,
  • Etc.

Privilégiez des éclairages puissants dans les lieux sombres (cave, grenier, etc.) ou dans les endroits qui nécessitent une lumière importante (salle de bain, cuisine, etc.).

N’oubliez pas que les lampes à basse intensité consomment moins d’énergie !

À savoir : dans un couloir, préférez poser des ampoules LED, économes en énergie et plus rapides à s’allumer que les lampes à basse consommation.

4) Utilisez des éclairages d’appoint

Parfois, il suffit simplement d’acheter une haute lampe halogène ou une lampe de chevet pour rendre une pièce plus lumineuse.

Se contenter d’un lampe d’appoint plutôt que d’un lustre ou des appliques est souvent une excellente idée.

Cela sera moins coûteux et plus efficace que de passer par un électricien pour rajouter des luminaires !

Travaux d’éclairage intérieur : quelles précautions prendre ?

À présent que vous savez tout sur le coût des travaux d’éclairage intérieur, il convient de rappeler quelques précautions élémentaires.

Voici quelques rappels de sécurité en termes d’éclairage et d’électricité :

  • Coupez le courant : dès lors que vous faites des travaux sur un circuit électrique, il est indispensable de couper le courant. Ce n’est cependant pas nécessaire si vous vous contentez simplement de remplacer une ampoule.
  • Choisissez des ampoules adaptées : vérifiez toujours la puissance de l’ampoule avant achat, de manière à poser des éclairages adaptés à votre système.
  • Évitez les ampoules à chaleur : certaines ampoules, notamment les halogènes, génèrent de la chaleur et brûlent au contact. On évitera donc de les placer dans des endroits accessibles par les enfants ou encore à proximité de combustibles.

N’oubliez pas que les ampoules incandescentes sont désormais interdites à la vente en France. Pensez à équiper votre éclairage avec des ampoules plus respectueuses de l’environnement (LED ou fluo-compactes).

Besoin d’aide pour aménager votre éclairage intérieur ? Dans ce cas, pensez à comparer plusieurs devis de spécialistes, pour profiter des meilleurs tarifs !

Devis gratuits pour votre éclairage intérieur