Préparer un mur avant peinture

Noter cet article

préparation d'un mur

Préparation et nettoyage d’un mur avant la pose de peinture.

Si on l’oublie souvent, le nettoyage d’un mur avant peinture est une étape primordiale quand on cherche à repeindre son intérieur. Et pour cause, une bonne préparation va faciliter l’adhérence de la peinture et vous assurer une peinture murale parfaitement réussie. Besoins de conseils au sujet de la préparation des murs avant peinture ? Nous avons détaillé pour vous tout ce qu’il y a à savoir !

L’importance de la préparation du mur avant peinture

Lorsqu’un particulier se demande comment peindre un mur, il se renseigne souvent sur la peinture murale à choisir, les techniques d’application ou encore le choix des brosses et pinceaux. Mais il oublie bien souvent un élément plus important encore : la préparation du mur.

Si un mur n’est pas parfaitement préparé avant l’application, il y a de fortes chances pour que la peinture n’y adhère pas parfaitement. Les conséquences d’une préparation négligée du mur sont nombreuses :

  • Irrégularités dans la peinture,
  • Teintes inégales,
  • Grumeaux et surépaisseurs de peinture,
  • Écaillement ou décollement de la peinture.

Au final, le résultat sera soit peu esthétique, soit peu durable. Vous aurez donc gâché du temps et de la peinture murale pour un effet raté.

Pour ne pas avoir un mur mal peint, il est donc indispensable de bien le nettoyer et de le préparer.

Comment doit être un mur avant d’être repeint ?

La notion de nettoyage d’un mur avant la peinture tient simplement du fait que le mur doit répondre à certains critères pour faciliter l’adhésion de la peinture.

Pour qu’un mur accueille parfaitement votre peinture murale, il doit réunir certaines qualités. Il faut ainsi qu’il soit :

  • Propre,
  • Parfaitement plane,
  • Sain,

Les ennemis d’une peinture murale réussie ? La saleté, les fissures, les bosses, les restes de l’ancien revêtement mural, l’humidité, les traces de colle ou d’enduit, etc.

La préparation du mur va ainsi consister à nettoyer et aplanir le mur pour que toutes les conditions soient réunies pour une peinture parfaitement appliquée.

À savoir : en plus de la préparation du mur, l’application d’une primaire d’accrochage peut également faciliter l’accroche de votre peinture (voir la dernière partie de l’article).

Matériel nécessaire pour nettoyer un mur avant de le peindre

Il est d’autant plus important de préparer son mur avant la peinture que cette tâche exige relativement peu d’outils.

Pour bien lessiver un mur avant vos travaux, vous aurez simplement besoin de rassembler le matériel suivant :

  • Une bâche,
  • Du ruban de masquage,
  • Une éponge,
  • Des chiffons propres,
  • Du liquide vaisselle,
  • Un couteau à reboucher,
  • De la lessive Saint Marc,
  • Du papier abrasif fin,
  • Un enduit de rebouchage.

L’achat de ce matériel reste très accessible, d’autant plus qu’effectuer cette tâche par vous-même peut vous permettre de réduire considérablement le coût des travaux de peinture.

Préparer un mur avant peinture : la méthode

Votre mur n’est pas parfaitement propre ou plane ? Il vous semble trop abîmé pour que vous appliquiez déjà la peinture ?

Dans ce cas, voici les différentes étapes de préparation d’une surface avant une peinture :

1) La préparation de la pièce

Que ce soit pour préparer la surface ou appliquer la peinture, mieux vaut bien protéger la pièce avant de poser une peinture murale.

Différentes précautions vous permettent d’éviter les accidents au moment de préparer un mur :

  • Dégagez les meubles de la pièce (ou à défaut, placez-les au centre et couvrez-les de bâches de protection).
  • Enlevez tous les tableaux et cadres photo.
  • Appliquez une bâche de protection sur le sol (vous pouvez la coller au ruban de masquage en bas des plinthes).
  • Protégez les éléments à ne pas peindre (plinthes, interrupteurs, prises électriques, etc.) à l’aide de ruban de masquage.

L’essentiel est que les murs soient facilement accessibles et que les travaux ne tachent pas votre sol et vos meubles.

2) Le lessivage du mur

La pièce est prête, vous allez pouvoir commencer à vous attaquer au mur. La première étape est pour cela de nettoyer le mur.

Selon l’état du mur et son revêtement, cette étape peut consister en différentes choses :

  • Sur un mur en plâtre : si le mur est en plâtre ou couvert d’un enduit, passez un chiffon propre pour le dépoussiérer. Si le mur est couvert de tâches ou de graisse, un lessivage peut s’imposer.
  • Sur un mur peint : si le mur est déjà peint, il faut retirer la précédente peinture. Pour une peinture à l’eau, utilisez un peu d’eau et de liquide vaisselle pour le nettoyage, et pensez à rincer le mur. Pour une peinture à l’huile ou glycéro, utilisez de la lessive Saint Marc. Rincez également après le lessivage du mur.
  • Sur un papier peint : il est indispensable de retirer un papier peint avant de peindre un mur. Louez une décolleuse à papier peint pour faciliter les travaux. Une fois le mur à nu, nettoyez-le à l’eau claire.

Pensez toujours à dépoussiérer le mur avant un lessivage, de manière à faciliter le nettoyage. Avant les travaux de peinture, veillez à laisser au mur le temps de sécher.

À savoir : il est important de ne pas utiliser trop d’eau pour le lessivage d’un mur. Nettoyez à l’éponge, sans trop appuyer. Travaillez de bas en haut, par petites zones, en prenant soin d’éviter les coulures de l’éponge.

3) Les réparations du mur

Votre mur est à présent propre et dépoussiéré, mais il n’est pas forcément prêt pour autant. Avant de démarrer vos travaux, examinez en détail le mur et ses éventuelles aspérités.

Il est indispensable de reboucher les trous et fissures d’un mur avant de le peindre. Sans cela, la peinture va s’y engouffrer et mettre en valeur tous les défauts de la surface.

Pour un mur parfaitement préparé, il est indispensable de

  • Réduire les aspérités : en présence de bosses ou d’imperfections, passez de l’abrasif fin sur toute la surface, pour éliminer les dernières traces de colle ou encore un précédent enduit. Dépoussiérez ensuite le mur.
  • Reboucher les fissures : en présence d’une fissure, creusez-la légèrement de la pointe d’un couteau, de manière à l’agrandir. Une fois la fissure ouverte, étalez une couche d’enduit de rebouchage à l’aide d’un couteau à enduire. Une fois l’enduit sec, poncez à l’aide d’un abrasif fin, puis dépoussiérez.

Cette étape doit également vous permettre de repérer les éventuels problèmes d’humidité du mur. Il est en effet inutile de peindre sur un mur qui n’est pas sain, car vos travaux seraient vite gâchés.

N’hésitez pas à consulter cette méthode complète pour repérer et traiter les problèmes d’humidité d’un mur.

4) L’application d’une primaire d’accrochage

Arrivé à cette étape, votre mur est parfaitement préparé ! Il devrait à présent être propre, plane, sain et sec. Que reste-t-il à faire à part appliquer la peinture murale ?

Eh bien tout simplement d’utiliser une primaire murale ! Bien souvent, les particuliers rechignent à poser une primaire d’accrochage. Et pour cause, cette première couche est considérée comme inutile et contraignante. Et pourtant, l’usage d’une primaire offre de nombreux avantages :

  • Il s’agit d’un indispensable pour peindre un mur poreux,
  • La primaire facilite grandement l’adhérence de la peinture,
  • Elle évite l’apparition de tâches dans la peinture, en rendant la base du mur uniforme,
  • Elle peut vous permettre de ne pas avoir à passer une deuxième, voire une troisième couche de peinture,
  • Elle assure une plus grande durabilité de votre peinture.

Même si vous optez pour une peinture monocouche, la primaire est un vrai gage de qualité dans la préparation d’un mur avant la peinture.

Vous savez désormais tout sur la préparation d’une surface avant la peinture. Besoin d’autres astuces et conseils pour vos travaux muraux ? Si le coût des enduits de façade vous intéresse, vous trouverez ici toutes les informations à ce sujet !