Peindre un escalier en bois

Noter cet article

Escalier peint en blanc

Escalier peint en blanc

La rénovation d’un escalier en bois est encore la manière la moins chère d’obtenir un escalier à l’apparence neuve. Et pour cela, rien ne vaut une couche de peinture. Peindre son escalier en bois permet de lui rendre sa jeunesse et sa résistance. Mais pour réussir à peindre efficacement un escalier, il est important de suivre une bonne méthode. Vous vous demandez comment refaire la peinture d’un escalier ? Rénovation & Travaux vous explique tout en détail !

Quelle peinture pour son escalier en bois ?

Pour réussir ce type de travaux, il est important de choisir la bonne peinture. En effet, l’escalier est un lieu de passage.

Pour garantir une peinture qui dure dans le temps et ne souffre pas du passage, optez pour des peintures parfaitement adéquates.

Les peintures

Pour réussir la peinture du bois d’un escalier, nous vous recommandons l’achat de différents pots de peinture :

  • Une sous-couche spéciale bois
  • Une peinture acrylique mate pour sol intérieur
  • Un vitrificateur aquaréthane incolore

L’application d’une peinture glycéro est aussi possible, mais cette peinture est plus polluante et nécessite le port d’un masque de protection lors de l’application.

Astuce : pour conserver l’aspect du bois, il ne faudra pas acheter de peinture, mais un vitrificateur.

Le matériel nécessaire

Notre méthode de peinture des escaliers nécessite également un certain matériel :

  • Une brosse plate et un pinceau à bout rond
  • Une ponceuse
  • Une ponceuse d’angle
  • Du papier de verre à grain fin
  • Du papier de verre à gros grains
  • Du décapant (uniquement si les escaliers sont déjà peints)
  • Du White Spirit
  • Du mastic à bois
  • Un masque de protection
  • Des gants de protection
  • Du ruban de masquage

Comment peindre un escalier ?

Tout comme nous vous le disions dans notre méthode de peinture de poutres en bois, il est indispensable de bien préparer vos travaux de peinture.

Si vous ne suivez pas une méthode précise, vous risquez d’obtenir une peinture qui s’écaille, ou un résultat inégal.

Voilà comment procéder pour peindre ses escaliers en bois comme un artisan peintre :

1. La préparation du support

La réussite de votre chantier dépend avant tout de la préparation du bois. Différentes étapes sont nécessaires avant même que vous n’ayez à peindre l’escalier.

Pensez bien à vous équiper d’une tenue adéquate, de gants de protection et d’un masque de protection (si nécessaire).

Voici comment préparer parfaitement votre support :

  1. Nettoyer : si votre escalier est gras ou noirci, utilisez du White Spirit pour le nettoyer. Un escalier ciré devra être traité à l’aide d’un produit décireur.
  2. Décaper : si l’escalier est déjà peint ou vitrifié, appliquez un décapant chimique pour supprimer cette précédente couche de peinture.
  3. Poncer l’escalier : poncez ensuite l’escalier dans le sens de la fibre, à l’aide d’une ponceuse à bande ou d’une ponceuse vibrante équipée d’un papier de verre à gros grains.
  4. Poncer les angles : pour les angles et coins délicats, utilisez une ponceuse d’angle et du papier de verre à grain fin.
  5. Réparer : durant la préparation, prenez le temps de boucher les éventuels trous à l’aide de pâte à bois. Voir nos astuces de rénovation d’un escalier pour plus de détails.
  6. Protéger : une fois l’escalier parfaitement préparé, appliquez du ruban de masquage sur toutes les zones que vous ne souhaitez pas peindre.

À savoir : si vous souhaitez conserver l’aspect du bois et non pas le peindre, passez directement à l’étape 4 de notre méthode.

2. L’application d’une sous-couche

Si vous souhaitez peindre l’escalier en bois en couleur, l’idéal est de débuter par l’application d’une sous-couche spéciale bois.

La sous-couche est une peinture de préparation blanche, qui va permettre de faciliter l’adhérence de la peinture.

Cette étape va certes exiger du temps, mais facilitera grandement la peinture. La sous-couche s’applique exactement comme la peinture (voir partie suivante pour plus d’infos).

3. L’application de la peinture

Le bois est un matériau facile à peindre. Il suffit de lire notre technique pour peindre des volets pour s’en apercevoir.

Dans le cas d’un escalier, il faut penser à l’accessibilité de l’étage durant les travaux. De ce fait, il est conseillé de peindre une marche sur deux, et d’attendre que la première couche soit sèche avant de peindre les marches restantes.

Voici quelques conseils pour l’application de votre peinture pour escaliers :

  • Le matériel : le gros de l’escalier se peint à l’aide d’une brosse plate. Utilisez un pinceau à bout rond pour les zones délicates ou difficiles d’accès.
  • Débuter par les parties verticales : on conseille de commencer par peindre les balustres et la main courante, pendant que les marches sont accessibles (puisque non peintes).
  • Peindre les marches et contremarches : attaquez-vous ensuite aux marches et aux contremarches, en peignant une marche sur deux.
  • Technique de peinture : travaillez par fines couches, en peignant du haut vers le bas.
  • Nombre de couches : il est recommandé de peindre un escalier en deux couches, en plus de la sous-couche. Respectez le temps de séchage entre chaque couche.

4. La vitrification de l’escalier

La peinture du bois ne suffit pas. Il est indispensable de vitrifier votre escalier pour lui donner un meilleur rendu et éviter que la peinture s’écaille.

Une fois la peinture sèche, appliquez un vitrificateur à la brosse, en deux couches. Respectez le temps de séchage entre chaque couche.

Appliquer uniquement un vitrificateur (sans peinture) vous permet de conserver l’aspect du bois.

Il faut savoir qu’il existe trois finitions de vitrificateurs :

  • Satiné
  • Mat
  • Brillant

Le choix de la finition donnera son aspect final à votre escalier.

De quelle couleur peindre son escalier ?

Pour finir, sachez qu’il est possible de peindre un escalier de toutes les couleurs. Pour une décoration réussie, il est cependant important de choisir sa couleur d’escalier avec soin.

Voici quelques astuces et recommandations pour faire le bon choix :

  • Privilégiez les tons clairs et naturels (argile, blanc cassé, gris clair…), qui mettent en valeur le bois.
  • Évitez les couleurs trop sombres. Elles peuvent alourdir un espace.
  • Optez pour des couleurs assorties à vos meubles et autres boiseries.
  • Vérifiez que la couleur choisie est assortie aux murs et aux plafonds.
  • Vous pouvez tenter l’originalité en peignant les marches et contremarches de deux couleurs différentes.

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir pour repeindre ses escaliers.

Besoin de plus d’astuces de bricolage ? Découvrez notre article dédié à la pose d’un garde-corps et à son prix. Changer de garde-corps peut être une bonne opportunité de continuer la rénovation de vos escaliers !