Couler une dalle en béton étape par étape

Couler une dalle en béton étape par étape
4 (80%) 2 votes

couler une dalle

Couler une dalle de béton comme un professionnel.

La plupart des travaux de construction ou d’aménagement extérieur nécessitent de couler une dalle en béton. Le problème est que cette tâche assez délicate en maçonnerie peut vous coûter cher. Réaliser soi-même sa dalle de béton peut donc vous permettre de faire des économies. Voyons ensemble comment procéder.

Mise en garde

Avant de débuter, rappelons que couler une dalle nécessite de bonnes connaissances en maçonnerie. Si vous n’avez jamais travaillé le béton, nous vous conseillons de confier cette tâche à une entreprise.

Certes, le prix d’une dalle en béton est plus élevé quand vous passez par un maçon, mais cela vous assure une dalle solide et sans fissure.

C’est particulièrement vrai si vous souhaitez réaliser la fondation d’une maison, qui doit absolument être confiée à une entreprise de construction.

Quel matériel pour faire une dalle de béton ?

Si vous souhaitez réaliser votre propre dalle, la première étape est de rassembler le matériel nécessaire.

Vous aurez besoin de :

  • Bétonnière,
  • Brouette,
  • Niveau à bulle,
  • Piquets,
  • Corde,
  • Règle de maçon,
  • Pelle ou matériel pour creuser,
  • Planches de coffrage,
  • Treillis métallique (optionnel)

Comment couler une dalle en béton ?

Comme tous les travaux de maçonnerie, la dalle en béton nécessite une technique précise et rigoureuse. Voici comment vous allez procéder :

1. La préparation du terrain

Pour commencer, il est évident que votre dalle doit être coulée sur un terrain bien préparé. Vous allez donc devoir dégager le sol et préparer les fondations.

Voici les différentes étapes de préparation du terrain :

  1. Délimitez le périmètre de la future dalle à l’aide de piquets et de corde.
  2. Dégagez tous les éléments qui risquent de vous gêner (pierres, décorations, etc.)
  3. Creusez le sol sur toute la surface, à une profondeur d’une vingtaine de centimètres environ. Pour les grandes surfaces, libre à vous de payer une mini-pelle pour cela.

Le fond du trou doit être relativement plat et dégagé sur toute la surface.

À savoir : il est possible de faire appel à une société de terrassement pour la préparation du terrain. Mais ce n’est pas forcément judicieux si vous souhaitez faire des économies sur votre dalle en béton.

2. L’assise de la dalle

La stabilité d’une dalle en béton dépend de la qualité du sol sur laquelle elle est posée. Naturellement, on ne coule pas une dalle en béton directement sur la terre.

Il faut préalablement préparer ce qu’on appelle l’assise, à savoir la « fondation » de votre future dalle. Pour cela, voici comment procéder :

  1. Versez une couche de gravier ou de galets sur une dizaine de centimètres d’épaisseur.
  2. Versez par-dessus quelques centimètres de sable.
  3. Utilisez une dame pour compacter et égaliser la surface. Pour les grandes surfaces, vous pouvez louer un compacteur professionnel.

Vérifiez que l’assise est bien droite, à l’aide d’un niveau à bulle.

À savoir : l’assise doit être parfaitement compacte et droite. Sans cela, des fissures risquent d’apparaître sur la dalle en béton.

3. Le coffrage

Pour assurer que le béton ne se déverse pas partout, on pose un coffrage tout autour de la future dalle.

Le coffrage est un habillage constitué de planches en bois, à poser le long de la dalle. La hauteur du coffrage délimite la hauteur de la future dalle.

Pour garantir un coffrage parfait, suivez les étapes suivantes :

  • Posez les planches de coffrage sur tout le périmètre à couvrir,
  • Mesurez les diagonales du coffrage pour vérifier que les angles droits sont respectés (à moins que votre dalle ne soit pas rectangulaire ou carrée).
  • Prenez en compte l’inclinaison nécessaire à l’écoulement des eaux (un centimètre par mètre de dalle). Le coffrage doit donc être légèrement moins haut là où vous souhaitez voir l’eau s’écouler.

Vous pouvez poser un film polyane au fond du coffrage, pour éviter les remontées d’humidité.

Important : pour les dalles porteuses, il est nécessaire de poser un treillis métallique ou du fer à béton, de manière à obtenir un béton armé. Le treillis doit alors reposer sur des cales, pour ne pas être directement au contact du sol. Notez que pour des fondations importantes et délicates, il est recommandé de contacter une entreprise de maçonnerie.

4. La préparation du béton

Le sol est parfaitement prêt à recevoir votre dalle de béton. C’est donc le moment de le préparer, puis de le couler.

Pour cela, l’idéal est de louer une bétonnière à la journée. Pour les grandes dalles, vous pouvez également commander du béton à des entreprises spécialisées, mais cela sera plus coûteux.

Voici quelques conseils pour la préparation du béton :

  • Un béton de dalle consiste généralement à un volume de ciment, deux volumes de sables et trois volumes de gravier. Le tout est lié par de l’eau, qui permet de donner sa consistance au béton final.
  • Le béton ne doit pas être liquide. Ne versez pas trop d’eau pour garantir sa consistance.
  • Il existe du béton prêt à l’emploi, plus simple d’utilisation… mais qui revient plus cher que de faire le mélange.
  • Une dalle en béton doit être coulée en une seule fois. Il faut donc calculer la quantité exacte de béton.
  • Travaillez à deux ou plus : une personne s’occupe de la préparation dans la bétonnière, et la seconde amène le béton jusqu’à la dalle à l’aide d’une brouette. Les autres personnes peuvent aider à étaler le béton sur la dalle
  • Pensez à bien nettoyer les outils avant que le béton sèche.

5. Le coulage du béton

Il est important de construire sa dalle en une fois. Vous devez donc couler l’intégralité du béton avant que ce dernier ne sèche. Pour les projets les plus importants, cela nécessite de l’organisation ou un équipement spécifique.

Pour une petite dalle, utilisez une brouette pour acheminer le béton de la bétonnière à la dalle. Une fois coulé, étalez-le béton à l’aide d’outils adaptés (pelles ou truelles, par exemple).

Votre béton doit atteindre la hauteur du coffrage. À la fin du coulage, égalisez la hauteur sur toute la surface, en utilisant une règle de maçon.

6. Les finitions

Votre dalle de béton est coulée ! Il ne reste plus qu’à lui laisser le temps de sécher. Enlever le coffrage après environ 24 heures.

Pour garantir la parfaite solidité de la dalle, il est recommandé de la laisser sécher pendant un mois environ. Durant cette période, laissez la dalle sans revêtement et limitez les circulations.

Après un mois, vous pouvez si vous le souhaitez habiller la dalle ou reprendre vos travaux de construction. Si le tarif de pose d’une terrasse en béton vous intéressé, nous vous proposons de lire cet article.

Continuez de parcourir Rénovation & Travaux pour en savoir toujours plus sur vos travaux de maçonnerie.